La mobilité est l’un des thèmes les plus débattus en 2019. L’évolution de la mobilité, c’est trouver de meilleurs moyens de faire avancer le monde. C’est transformer la façon dont des millions de personnes se déplacent chaque jour en voiture, en train et en avion. Pour ce faire, l’innovation est au coeur de notre modèle pour répondre aux défis de la mobilité du futur. Mais qu’est ce que la mobilité du futur signifie ? Qui sont ses acteurs ? Et quelles répercutions cela a sur les usagers et les ingénieurs? Le blog #INCREDIBLENGINEERS répond à toutes ces questions dans ce dossier spécial mobilité.

 

La fin du XIXe siècle et le XXème siècle ont été riches en inventions et avancées technologiques. C’est une période de profond bouleversement. Ces inventions ont modifié nos habitudes, amélioré notre quotidien et pour certaines, transformé la société. A l’origine révolutionnaires, puis devenues ordinaires mais incontournables, quelles sont-elles ? Comment sont-elles nées ? Jamais sans doute la compétition n’a été aussi vive entre chercheurs et ingénieurs pour concevoir et développer les produits.  Ces innovations ne sont pas un simple empilement de gadgets high-tech plus ou moins réservés aux geeks. Ce sont de réelles avancées, qui offrent une belle bouffée d’oxygène à notre économie et lui ouvrent les portes de marchés en plein développement, pourvoyeurs de croissance et d’emplois. Pour comprendre ces évolutions et ce qui nous attend, le blog #INCREDIBLENGINEERS donne un coup de projecteur sur les innovations développées et en cours de développement.

De plus en plus de jeunes femmes s’engagent dans des fillières de formations scientifiques et techniques. Du secteur du nucléaire au transport en passant par les infrastructures et les sciences de la vie, elles contribuent au quotidien à améliorer la vie et la qualité de notre société.

Ce dossier a pour ambition de mettre en lumière les femmes dans l’ingénierie et de suciter l’envie auprès des jeunes filles de faire de même. 

La transition énergétique, tout le monde en parle, et c’est tant mieux. Parce que c’est l’affaire de tous. Parce que c’est une urgence vitale. Le dernier rapport du GIEC l’énonce clairement : pour limiter la hausse des températures globale à 1,5 C° d’ici la fin du siècle, il faudra réduire de 45% nos émissions de CO2 à l’horizon 2030.
Chacun a un rôle à jouer dans la préservation de notre planète : les États, les territoires, les entreprises, les universités, les ONG et les citoyens. Sans oublier bien sûr les ingénieurs dont la contribution scientifique et technique semble primordiale. 

Ce dossier a pour ambition d’aborder le sujet à travers leurs yeux et leurs actions, et de donner à leurs pairs l’envie de faire de même.