Il arrive, en de rares occasions, qu’une innovation majeure arrive par erreur ou ne soit pas intentionnée.

De son petit nom sérendipité, ce phénomène nous a amené un des produits les plus révolutionnaires de notre temps, la… Tarte Tatin ?

Bon, si bonne soit-elle, ce n’est pas la fameuse tarte de Mme Tatin qui nous intéresse, mais le travail d’un étudiant de l’université de Tokyo.

Ce jeune homme, en plein dans la préparation d’une glue, a élaboré un matériau miracle : du verre auto-régénérant.

Alors certes, des matériaux semblables qui se réparent existent déjà, mais ils nécessitent une température d’au moins 120 degrés.

Ici, ce verre à base de polyether-thiourea se régénère sur simple pression du doigt pendant 30 secondes. Le grand défi sur cette problématique était de réunir robustesse et auto-régénération, ce que notre étudiant, Yu Yanagisawa, a réalisé sans même s’en rendre compte.

Alors allez-y, faites des erreurs ! Qui sait, vous êtes peut-être un génie qui s’ignore !