21/04/2018

PROTEI – Le nettoyeur des mers

PROTEI – Le nettoyeur des mers, Incrediblengineers

La propriété intellectuelle est considérée comme un droit fondamental, à raison :

il paraît normal de pouvoir protéger une idée, un concept pour en tirer profit. Mais sur des questions de bien public, peut-on se permettre de garder ce modèle individualiste ?

César Harada, ancien chercheur du MIT, en a fait l’amère expérience lors de la marée noire de 2010 dans le golfe du Mexique. Il travaillait sur une solution de nettoyage très coûteuse et à très long terme.
Puis il s’est rendu compte que la technologie propriétaire n’était pas la plus efficace et qu’elle était étroitement verrouillée par des brevets industriels. Cette situation le révolte : comment peut-on se limiter à des questions de profits, en réduisant les Hommes et leurs solutions à des instruments économiques quand c’est la planète qui souffre ?

Il quitte donc le MIT pour fonder Protei qui se base sur un processus open-source. L’idée que César a eu d’un petit bateau capable de nettoyer les mers s’est vue améliorée, modifiée par des gens aux quatre coins du monde, avec des qualités et compétences différentes.

De ce petit bateau difficilement manœuvrable, on en arrive à un petit bijou d’ingénierie, modulable, capable d’exploiter le vent et les vagues pour avancer et de nettoyer une marée noire mieux que toutes les solutions actuelles. Qui a dit que le collaboratif n’était pas profitable ?

Silex Id
Publié par :
Silex Id
Le magazine de l'innovation pour tous

Quelque chose à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.