Un jeune ingénieur français s’est fait expliquer comment crypter son ordinateur par un agent secret, pour protéger un matériau de son invention : imputrescible, résistant au feu, suffisamment solide pour construire de hauts bâtiments et même translucide.

Un nouveau type de béton ? Non. De la kryptonite ? Non plus, ce matériau mystère, c’est… le bois ! Timothée Boitouzet, architecte de formation, a réussi à trouver une manière de traiter le bois pour lui conférer des propriétés inattendues qui ouvrent le champ des possibilités.

Techniquement, ce travail d’ingénieur consiste en un renforcement au niveau moléculaire, en remplaçant la lignine du bois par un polymère biosourcé : le bois qu’il a nommé Woodoo est deux fois moins énergivore que le béton, 30 fois moins que le verre et permettrait d’utiliser des essences de bois communes et peu exploitées.

Ainsi, les 2,5 milliards de tonnes de CO2 que le secteur de la construction rejette chaque année pourraient se voir considérablement réduits, si toutefois ça ne vous fait pas peur d’être au 35ème étage d’un immeuble en bois !